Aller au contenu principal
  • Burkina Faso
Unite - Progres - Justice
Centre national de l'Information, de l'Orientation scolaire et professionnelle, et des Bourses

Les étudiants du Centre Universitaire de Gaoua et les élèves de cette ville outillés sur la pisciculture, le management culturel, les bourses d’études et le processus d’orientation sur Campusfaso.


Communiqués Actualités

Le Centre national de l’Information, de l’Orientation Scolaire et Professionnelle, et des Bourses(CIOSPB) a organisé en collaboration avec le Centre Universitaire de Gaoua des Journées d’information sur les métiers et les bourses d’études les 20 et 21 novembre 2020 au sein de l’Ecole Nationale des Enseignants du Primaire (ENEP) de Gaoua. Les étudiants ont pu découvrir les métiers de la pisciculture, ceux liés au tourisme et à la culture sans oublier les possibilités de financement des études, en l’occurrence les bourses d’études. Quant aux élèves, ils ont été essentiellement entretenus sur les différentes bourses d’existantes et sur le processus d’orientation sur CAMPUSFASO.



C’est en présence de Dr Gaston T. DABIRE, de Dr Fulbert GUIRA   de Dr Fidèle B.NEYA,   représentant le Chargé de Mission du Centre Universitaire de Gaoua , de Dre Lydia ROUAMBA, Directrice Générale du CIOSPB et de nombreux étudiants que les Journées de Découvertes Métiers et des Bourses  ont été entamées à l’amphithéâtre de  l’ENEP  de Gaoua, le vendredi 20 novembre dernier.

 Les étudiants ont eu droit à trois communications ; une communication sur la pisciculture animée par monsieur Coumarou SIRIMA, une autre animée par monsieur Alain YONLY et celle de  Monsieur Daouda OUEDRAOGO, Chef de Service des Bourses d’études zone Burkina Faso au CIOSPB.

Mais avant ces communications, Dr DABIRE a souhaité la bienvenue à la délégation du CIOSPB et a exprimé la satisfaction du Centre Universitaire de Gaoua de la recevoir et de bénéficier des informations utiles sur les thématiques qui seront abordées. Dre Lydia ROUAMBA a, à son tour, exprimé sa gratitude et ses remerciements aux autorités de Centre  Universitaire de Gaoua pour leur adhésion au projet. Après avoir rappelé les missions du CIOSPB qui sont , entre autres, l’appui conseil en orientation scolaire et professionnelle, l’ octroi et la gestion des bourses d’études ainsi que l’accompagnement des élèves, des étudiants et des demandeurs d’emploi, elle a indiqué que les présentes journées  font suite à plusieurs autres déjà menées à l’université Nazi BONI, aux centres universitaires de Kaya, de Tenkodogo, de Manga…Elle a traduit la volonté du CIOSPB de se rapprocher, autant que faire se peut, des élèves et des étudiants pour leur apporter la bonne information sur les bourses d’études et aussi pour les faire découvrir les différents métiers disponibles, en relation avec leurs filières d’éludes.

Monsieur Oumarou SIRIMA a présenté les potentialités du domaine  piscicole au Burkina Faso et sa corrélation avec la filière Science Biologique existant au Centre Universitaire de Gaoua. Pour lui, la pisciculture est une filière d’avenir et le Burkina Faso est dans la dynamique de sa promotion actuellement. La demande en poissons est de plus accrue et les différentes exportations ne comblent pas la demande intérieure. Mieux, la  production nationale est encouragée et soutenue par plusieurs fonds d’appui en vue de la rendre opérationnelle et rentable. Il a exhorté les étudiants à oser entreprendre et créer leurs entreprises de culture de poissons et ne pas toujours se focaliser sur les recrutements de l’Etat.

Monsieur Alain YONLY a abordé la problématique   du management culturel dans notre pays. Pour  lui les potentialités culturelles sont lésion et embrassent tous les domaines de notre vie : la musique, , la danse, le cinéma, l’‘art et l’artisanat d’art, les monuments, les sites touristiques…Il a , en outre, passer en revue la panoplie des métiers des domaines suscités. Il a, par ailleurs invité les étudiants de la filière management culturel du Centre Universitaire de Gaoua à s’intéresser fortement aux domaines touristiques et culturels  afin de relever le défi de leurs  promotions.

Quant au communicateur du CIOSPB,  il a présenté la typologie des bourses d’études  existantes, les conditions d’accès à ces bourses sans oublier leurs conditions de déchéance. On retiendra qu’ il y a la bourse nationale pour des études au Burkina Faso  ou à l’étranger ,et il ya également les bourses de la coopération que l’on appelle généralement les bourses étrangères. Dans les deux cas, on note des conditions d’âge, de moyennes et de diplômes.

Les orientations dans les universités publiques et privées  ont aussi été abordées. Il a ainsi été expliqué aux élèves que depuis 2018, les orientations dans les universités publiques se font à travers la plateforme CAMPUSFASO. Les mêmes orientations sont possibles dans les Institutions Privées d’Enseignement  Supérieur (IPES). Sur ce dernier point, il faut rappeler que les étudiants orientés par CAMPUSFASO dans les IPES bénéficient  d’une bourse d’inscription, ce qui correspond à une prise en charge par l’Etat de leur frais d’inscription. Ces orientations  prennent en compte les capacités d’accueil des universités, les moyennes obtenues au baccalauréat et les  choix des futurs étudiants.

Commentant l’initiative du CIOSPB d’apporter l’information vraie aux étudiants  et aux élèves, Dr NEYA, a  remercié et encouragé le CIOSPB pour sa vision, au nom du Chargé de Mission du Centre Universitaire de Gaoua. Il a souhaité que de telles activités se reproduisent dans le but d’accompagner et d’éclairer les élèves et les étudiants qui sont loin de Ouagadougou, où se trouve le CIOSPB.

Dre Lydia ROUAMBA, Directrice Générale du CIOSPB, a réitéré ses remerciements et sa gratitude aux autorités du Centre Universitaire de Gaoua pour leurs implications et pour leur accompagnement. Elle a également traduit ses remerciements au Service de  l’Information , de l’Orientation Scolaire et Professionnelle et des Bourses de la Direction Régionale de l’Enseignement  Post primaire et Secondaire ( DREPS) du Sud Ouest pour la mobilisation des élèves .Elle a indiqué que le CIOSPB est dans la dynamique d’asseoir des points focaux dans toutes les régions du pays pour être plus proche de son public cible que sont les élèves, les étudiants et les demandeurs d’emploi.

BADINI Ousseni/ scd/DIOSP/CIOSPB


Partager sur :